Mentor, coach, tuteur, parrain quelles différences


Mentorat


Le mentoring, ou mentorat consiste à soutenir et à encourager les personnes à gérer leur propre apprentissage afin qu'elles puissent maximiser leur potentiel, développer leurs compétences, améliorer leurs performances et devenir la personne qu'elles veulent être. La relation 'mentorale' conjugue transferts et/ou partage de savoirs (savoir-faire et savoir être), bienveillance et confiance entre le mentor et le mentoré. Le mentor offre un soutien au mentoré en lui transmettant des connaissances et lui prodiguant des conseils dans le but de l’aider à progresser dans sa carrière, faire aboutir un projet, gagner en compétence… Le mentorat peut être formel ou informel. Dans un environnement informel, les mentorés se fixent des objectifs, mais ils ne sont généralement pas mesurables et les relations ne sont pas structurées. Dans une relation de mentorat formelle, il existe des objectifs réalisables et mesurables définis et fixés avec des exigences déterminées.

Pourquoi le mentorat est-il important ?

Un bon mentor peut aider le mentoré à devenir plus efficace au travail, à acquérir de nouvelles compétences, à développer une plus grande confiance en soi et à prendre de meilleures décisions pour la croissance globale de sa carrière.
Les mentors aussi acquièrent de nombreux avantages, notamment la satisfaction de voir les autres se développer ; perspectives générationnelles et culturelles élargies; renforcement des compétences techniques, de leadership et interpersonnelles; et continuer à expérimenter de nouvelles idées et perspectives

Comparons le mentorat au autres modes d'accompagnement:

 Le coaching a pour but d’aider un « coaché » à trouver ses propres réponses dans le cadre d’une démarche personnelle ou professionnelle grâce à un « coach » formé aux techniques de l’accompagnement. Le coach ne connaît à priori rien du métier du « coaché ». Alors que le mentorat vise avant tout la transmission de savoirs, le coaching est une relation qui permet d’atteindre un ou des objectifs de développement définis dans le temps.

Dans le tutorat, le « tuteur » transmet sa connaissance d’une tâche, d’un savoir, savoir faire ou savoir-être et accompagne le « tutoré » dans l’apprentissage d’un nouveau métier ou d’une nouvelle tâche. Il s’assure que les savoirs sont acquis à la fin de la mission. Il y a généralement évaluation du tutoré par son tuteur alors que cette notion n’existe jamais dans le mentoring.

Le « parrain » prend en charge les premiers pas de son « filleul » qu’il guide pour lui éviter des difficultés de parcours. Il répond aux questions mais il n’y a dans la plupart des cas pas d’objectif précis, de fin dans la relation, ni de contractualisation.


Si vous souhaitez être mentoré ou implémenter le mentoring dans votre institution ou votre entreprise, contacter mentor@pascal-fares.fr (micro-entreprise enregistré à Paris -900 438 227-) 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

le Conservatoire (Cnam) accueille le Forum science, recherche & société

Rapport activité et stage Licence et RNCPII : Cnam