Architecture d'entreprise (Partie 0), TOGAF. l'importance de l'architecture d'entreprise

Afin de se faire une idée de l'importance de l'architecture d'entreprise en tant que discipline, considérons la complexité des tâches managériales modernes

Imaginez que vous deviez mettre en œuvre un nombre de changements dans la structure de l'entreprise. Normalement, le point de départ serait un processus technologique. Vous devez changer la base des processus de l'entreprise. Ce sera suivi d'une réingénierie des processus métier, ce qui signifie changer la façon dont les processus sont exécutés, changeant parfois le propriétaire et les ressources clés. 

La réingénierie des processus métier est normalement liée à la refonte de la structure organisationnelle de l'entreprise, la fonctionnalité des départements et les flux d'informations.
 
La performance des processus est en principe digitalisé avec mise en place ou évolution de systèmes d'informations. Nous devrons peut-être mettre en œuvre de nouveaux logiciels ou modifier l'existant. Les modifications logicielles peuvent également entraîner un changement de base de données des systèmes de gestion ou encore des changements d'infrastructure en termes de matériel. Cette "chaîne" conduit à deux questions principales : 
  1. quoi d'autre 
  2. et comment contrôler la complexité?

C'est pour répondre à ces questions et présenter l'architecture d'entreprise qu'une série d'articles est prévue sur mon blog (https://www.cofares.net)

Le facteur interne clé pour utiliser l'architecture d'entreprise est le besoin d'alignement métier et informatique. Ceux qui sont expérimentés dans les projets logiciels admettront probablement que parfois le logiciel est implémenté juste pour être implémenté. L'alignement est crucial pour une numérisation réussie. L'informatique doit résoudre des tâches métier. La stratégie informatique doit s'adapter à la stratégie de l'entreprise. La direction doit soutenir cette idée au niveau stratégique et au niveau de l'exécution. La structure organisationnelle et les processus métier doivent être intégrés à l'infrastructure informatique pour créer un entreprise numérisé réussi.



Quelques hypothèses pour la suite


Nous utiliserons l'approche systémique.  L’analyse systémique envisage l’entreprise dans sa complexité (elle est composée de sous-systèmes et d’un environnement), sa globalité (tout est plus grand que la somme des parties qui la compose), son organisation (avec des niveaux hiérarchiques structurels et des processus fonctionnels), et l’interaction ( le changement d’une condition économique influence les autres conditions économiques du système).
L’entreprise échange avec son environnement et ses sous-systèmes des flux entrants et sortants :
– d’activité, logistiques (matières 1ères, produits finis, en-cours…) et monétaires
– de structure, des équipements d’actifs (matériels, mobilier, locaux…) et de personnel
– d’information composés d’éléments informels (culture, pressions politiques, sociales…) et formels (R&D, brevets, demandes de prix, devis, commandes, livraisons, factures…)

D'une manière concrète et du point de vue  des systèmes d'informations, un « système » est un assemblage cohérent et structuré d’éléments technologiques, en particulier des composants logiciels, destiné à contribuer à une finalité donnée, en rendant à des usagers un certain service avec en lige de mire la stratégie d'entreprise.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

le Conservatoire (Cnam) accueille le Forum science, recherche & société

Rapport activité et stage Licence et RNCPII : Cnam