Articles

Accord cadre entre Le Cnam Liban et L'"Autorité de régulation des télécommunications"au Liban

Image
Le Cnam Liban et L'" Autorité de régulation des télécommunications " au Liban signent un accord cadre de coopération, en la présence de son excellence le ministre des télécommunications Mr. Boutros Harb.

Free Software (logiciel Libre) Vs Open Source : une distinction?

Image
Distinction La différence formelle entre open source et free software n'a quasiment pas de conséquence dans l'évaluation des licences. On a pu un temps citer un contre-exemple célèbre avec le projet Darwin d' Apple qui était open source selon l'OSI, mais pas free software au sens de la Free Software Foundation . Depuis la version 2.0 de l' APSL , la licence sous laquelle il est distribué, ce n'est plus le cas. Les désignations free software et open source sont en réalité deux désignations concurrentes pour un même type de licence de logiciel. En utilisant la désignation free software , on tient à mettre en avant la finalité philosophique et politique de la licence, tandis que la désignation open source met l'accent sur la méthode de développement et de diffusion du logiciel 1 . L'histoire et les polémiques soulevées se trouvent dans l'article Open Source Initiative . D'un point de vue économique, la marque open source contri

Fait (1/n) : Open Source et logiciels libre : "Préhistoire"

Image
« Préhistoire » Les ordinateurs des années 1960 étaient livrés avec des logiciels accompagnés de leurs sources que les clients pouvaient modifier et étendre. Il aurait en effet été impossible de vendre un ordinateur sans son logiciel d'accompagnement, et la plupart des clients estimaient trop aléatoire de faire fonctionner un logiciel dont ils ne pouvaient vérifier les caractéristiques internes. Les acquéreurs de logiciel obtenaient donc sur simple demande les sources des logiciels (y compris les systèmes d'exploitation ) et pouvaient les modifier à leur convenance.

Danger des logiciels propriétaires

Espionnage à grande echelle! http://www.appy-geek.com/Web/ArticleWeb.aspx?regionid=2&articleid=32889809

Pourquoi l'éducation doit se servir de logiciel libre et l'enseigner

« Les écoles doivent apprendre à leurs élèves à devenir les citoyens d'une société forte, compétente, indépendante et libre. » Ce sont les raisons principales pour lesquelles universités et écoles de tous niveaux doivent utiliser exclusivement du logiciel libre. Partage Les établissements scolaires doivent enseigner les valeurs du partage en montrant l'exemple. Le logiciel libre contribue à la pédagogie, car il permet le partage des savoirs et des outils : Savoirs . Beaucoup de jeunes élèves ont un don pour la programmation, ils sont fascinés par les ordinateurs et enthousiastes à l'idée d'apprendre comment leurs systèmes fonctionnent. Avec le logiciel privateur, 1  cette information est un secret, donc les enseignants ne peuvent d'aucune façon la rendre accessible à leurs élèves. Mais s'il s'agit de logiciel libre, le professeur peut expliquer les bases, puis leur donner le code source pour qu'ils le lisent et s'instruisent. Outils .

GNU et Logiciels libre

Qu'est-ce que le logiciel libre ? Pourquoi nous devons exiger du logiciel libre Le logiciel privateur est souvent malveillant Histoire de GNU/Linux Copyleft : idéalisme pragmatique Pourquoi le logiciel libre a besoin d'une documentation libre Vendre des logiciels libres , ce n'est pas un problème ! Raisons d'écrire des logiciels libres Le droit de lire : une courte histoire dystopique  par  Richard Stallman Pourquoi l'« open source » passe à côté du problème que soulève le logiciel libre ? Quand le logiciel libre n'est pas meilleur, en pratique Mesures à la portée des gouvernements pour promouvoir le logiciel libre Le logiciel libre dans l'éducation

Le libre

Image
Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur, et la possibilité de partage entre individus. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence , dite « libre », basée sur le droit d’auteur . Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ». La notion de logiciel libre est décrite pour la première fois pendant la première moitié des années 1980 par Richard Stallman qui l’a ensuite – avec d’autres – formalisée et popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Depuis la fin des années 1990 , le succès des