Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2014

Pourquoi l'éducation doit se servir de logiciel libre et l'enseigner

« Les écoles doivent apprendre à leurs élèves à devenir les citoyens d'une société forte, compétente, indépendante et libre. » Ce sont les raisons principales pour lesquelles universités et écoles de tous niveaux doivent utiliser exclusivement du logiciel libre. Partage Les établissements scolaires doivent enseigner les valeurs du partage en montrant l'exemple. Le logiciel libre contribue à la pédagogie, car il permet le partage des savoirs et des outils : Savoirs . Beaucoup de jeunes élèves ont un don pour la programmation, ils sont fascinés par les ordinateurs et enthousiastes à l'idée d'apprendre comment leurs systèmes fonctionnent. Avec le logiciel privateur, 1  cette information est un secret, donc les enseignants ne peuvent d'aucune façon la rendre accessible à leurs élèves. Mais s'il s'agit de logiciel libre, le professeur peut expliquer les bases, puis leur donner le code source pour qu'ils le lisent et s'instruisent. Outils .

GNU et Logiciels libre

Qu'est-ce que le logiciel libre ? Pourquoi nous devons exiger du logiciel libre Le logiciel privateur est souvent malveillant Histoire de GNU/Linux Copyleft : idéalisme pragmatique Pourquoi le logiciel libre a besoin d'une documentation libre Vendre des logiciels libres , ce n'est pas un problème ! Raisons d'écrire des logiciels libres Le droit de lire : une courte histoire dystopique  par  Richard Stallman Pourquoi l'« open source » passe à côté du problème que soulève le logiciel libre ? Quand le logiciel libre n'est pas meilleur, en pratique Mesures à la portée des gouvernements pour promouvoir le logiciel libre Le logiciel libre dans l'éducation

Le libre

Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur, et la possibilité de partage entre individus. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence , dite « libre », basée sur le droit d’auteur . Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ». La notion de logiciel libre est décrite pour la première fois pendant la première moitié des années 1980 par Richard Stallman qui l’a ensuite – avec d’autres – formalisée et popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Depuis la fin des années 1990 , le succès des

La cathédrale et le bazar

Extrait de " La cathédrale et le bazar " Auteur : Eric S. Raymond ( esr@thyrsus.com ) Traducteur : Sébastien Blondeel Adptation et commentaire Pascal Fares  l’open source, décrit pour la première fois dans  La Cathédrale et le Bazar , s’attache aux avantages d’une méthode de développement au travers de la réutilisation du  code source . L'open source et le logiel libre ne sont pas tout a fait la même chose voir http://www.cofares.net/2014/11/le-libre.html L'un, le Libre, est plutôt un modèle incluant un aspect social. L'autre l'open Source s’attache aux avantages d’une  méthode de développement  au travers de la  réutilisation et la collaboration. Mais ces deux modèles se complète un peu comme "Une déclaration de principe" et "Des décret d'application" On parle alors de FLOSS (Free Libre Open Source Softwares) L'open se baserait sur les Hacker ("Bidouilleur"?) Aux termes to hack, hacker, Eric S. Raymond a co