Microsoft contribue dans le noyau Linux


Linux 3.0 : Microsoft devient un moteur de développement open source

Difficile de parler de rupture avec la version 3.0 du noyau Linux. Néanmoins, elle marque les esprits avec notamment la contribution de...Microsoft dans la virtualisation.
Fait notoire : c’est d’ailleurs la virtualisation qui a placé Microsoft au rang des contributeurs majeurs de cette version Linux 3.0.
Il s’agit pour la firme de Redmond d’assurer une inter-opérabilité avec son propre système de virtualisation.
Cette contribution prend notamment la forme d’un driver pour son interface de virtualisation Hyper-V.
Apportant 361 changements à Linux 3.0, Microsoft devient moteur dans le développement de son noyau.
Intel a contribué à hauteur de 839 changements et Red Hat de 1000.
Un driver pour le Kinect de Microsoft (capteur sans manettes sur la console de jeux Xbox 360 de Microsoft) fait ainsi son apparition.
Ainsi pratiquement tout le monde se met à la contribution de projet libre software en particulier Linux.

Commentaires

  1. « Apportant 361 changements à Linux 3.0, Microsoft devient moteur dans le développement de son noyau. »
    Vous devriez analyser les patches avant d’avancer une telle anerie. Les patches de Microsoft ne concernent que leur propre driver, sans touché au reste. En fait ils sont tellement doués qu’il leur a fallut autant de patchs pour arriver à faire un truc correct, ce qui a bien amusé certains membres de la LKML …

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Hebergement web Open Source

Posts les plus consultés de ce blog

Mentor, coach, tuteur, parrain quelles différences