Accéder au contenu principal

affordance.info: Facebook forme les chômeurs, Google forme les étudiants. Et les universités vous emmerdent.

Issue de http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/02/facebook-google-universite-formation-et-merde.html
Voici un extrait (suivre le lien pour l’article complet) "C'est officiel, Facebook et pôle emploi vont former 50 000 chômeurs au numérique d'ici fin 2019. Dans cet article on apprend de la bouche du représentant Facebook que :
"Nous avons acté un accord avec Pole Emploi, et nous annoncerons dans le courant du mois de février la manière dont il va s’organiser et qui en bénéficiera" nous a précisé une porte-parole de Facebook. "Nous devons d’abord identifier les personnes qui en ont le plus besoin."
Voilà voilà voilà. L'identification devrait être doublement facilitée par la propension de Pôle Emploi et du gouvernement à faire davantage de flicage que d'accompagnement ainsi que par celle de Facebook à détecter notre classe sociale
Qu'y aura-t-il dans ces formations ? Comment Facebook va-t-il "identifier les personnes qui en ont le plus besoin" ? Grâce aux fichiers de pôle emploi ? Corrélés avec les propres données Facebook ? Qu'en dit la CNIL ? 
Il n'y a pour l'instant que pour la première question que nous disposons de très très vagues éléments de réponse. Il s'agira de "compétences numériques de base (sic)", et, toujours selon les informations de BFM, cette "formation" devrait s'articuler en deux modules  : 
"L’un destiné aux personnes qui n’ont aucune compétence informatique et qui se tiendra lors de cessions avec des spécialistes. Ces formations devraient se tenir dans des plusieurs villes de France dans des espaces numériques dédiés. L’autre vise ceux qui ont des notions de base et pourrait être accessible à distance avec un coach. Reste à connaitre les critères d’éligibilité à ces cessions."
Voilà voilà voilà. 
Alors moi que Facebook forme des chômeurs au numérique, et qu'il le fasse en lien étroit avec Pôle Emploi dans un brouillard presque total sur les contenus et les modalités, ça me fout le cul en larmes pour - au moins - trois raisons. 
Première raison : mais putain de bordel de merde les universités sont parfaitement capables de faire cela, elles ont même une mission régalienne qui s'appelle la "formation continue", mission qu'elles sont juste parfaitement incapables d'accomplir faute de moyens conséquents et de postes. Putain. De. Bordel. De. Merde. 
Deuxième raison : mais putain de bordel de merde on parle ici de publics éloignés du numérique et "sans aucune compétence informatique". Des publics qui ne disposent donc d'aucune culture technique. Ce qui n'est ni grave ni de leur faute. Et donc c'est à Facebook qu'on va confier le soin d'organiser le premier rapport de ces publics au numérique. Et donc ça ne choque personne. C'est juste un peu comme si on confiait à MacDo, dans les écoles maternelles, le soin d'organiser le premier rapport de nos enfants à la nutrition. La question de l'acculturation est essentielle. Laisser Facebook (ou un autre acteur privé) s'en emparer particulièrement pour des publics sans aucun bagage technique et critique sur ces enjeux, est juste une honte au moins équivalent à celle de l'accord passé avec Microsoft pour l'éducation nationale, ce qui n'est pas peu dire niveau honte absolue. Putain. De. Bordel. De. Merde. 
Troisième raison : mais putain de bordel de merde il est connu et documenté que Facebook (et Google aussi, on en reparle juste après), cherche à se positionner sur le marché (énorme et énormément juteux) de l'emploi et de la formation (pas qu'au numérique). Il est notable et documenté qu'il entre dans les ambitions stratégiques des GAFA de devenir des acteurs à part entière du marché de la formation et ce faisant de se substituer aux services publics qui tentent encore comme ils le peuvent d'en assurer la charge (par exemple les universités). Et donc c'est vrai que leur filer les clés du camion, leur monter un partenariat avec Pôle Emploi, et leur filer l'accès aux fichiers des chômeurs, c'était à la fois urgent et nécessaire. Mais.Putain. De. Bordel. De. Merde. Bande. De. Guignols. Décérébrés.
On me rappelle opportunément sur Twitter, concernant les affaires de Facebook, que le directeur de Facebook France est Laurent Solly, ancien chef de cabinet de Nicolas Sarkozy, et que, plus précisément sur les éléments permettant de documenter l'intérêt (et les conflits d'intérêt) que Facebook peut occuper sur le marché de la formation, il existe quelques précédents aussi notables que fâcheux, dont celui chroniqué dans cet article de Lyon Capitale, de Juin 2017 et sobrement titré : "L'incroyable cadeau de Laurent Wauquiez à Facebook" et qui participe exactement de la même logique toxique que celle décrite dans mon article. Un partenariat en effet ... stratégique." 
http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2018/02/facebook-google-universite-formation-et-merde.html

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

le Conservatoire (Cnam) accueille le Forum science, recherche & société

Demain, le Conservatoire accueille le Forum science, recherche & société
Le jeudi 22 mai, le Conservatoire accueille la sixième édition du Forum science, recherche & société (SRS). Créé par le journal Le Monde et le magazine La Recherche en 2009, cet événement propose à un large public de venir à la rencontre du monde scientifique, pour découvrir, comprendre et échanger sur les recherches d’aujourd’hui, les découvertes de demain et toutes les technologies qui ont fait, peuplent ou détermineront notre quotidien.

À partir de 9 heures, et tout au long de la journée, des tables rondes, conférences, projections de documentaires, démonstrations de serious games... verront se succéder une cinquantaine d’intervenants chercheurs, philosophes, acteurs de la société civile et essayistes pour apporter l’éclairage des sciences et de la recherche sur des enjeux de société présents et à venir.

Des grilles de l’établissement à la salle des textiles, de la cour d’honneur à l’amphithéâtre Paul-Pai…

Certificat de spécialisation Big Data à l'ISSAE Cnam Liban

Ce certificat offre la possibilité à des informaticiens, mathématiciens, statisticiens de suivre une formation professionnelle pluridisciplinaire pour acquérir les compétences propres à l'exercice du métier émergent de data scientist également appelé "analyste big data".
Alliant des compétences en mathématiques, statistique, informatique, visualisation de données ; il est capable de stocker, rechercher, capter, partager, interroger et donner du sens à d'énormes volumes d'informations: des données structurées et non structurées, produites en temps réel et provenant de sources diverses.
À l'ISSAE Cnam Liban un Certificat de spécialisation Analyste de données massives est proposé si vous êtes intéressé vous pouvez vous faire connaitre en remplissant ce formulaire : https://cnamliban.page.link/inscriptionDS

Ce certificat est disponible hors temps de travail, le soir ou le samedi.

Expérience professionnelle Cnam Liban informatique

Au Cnam Liban 1/3 des crédits environs sont attribués à l'expérience professionnelle, voici les conditions de validation de cette expérience:

Source : département informatique Cnam Liban , Computer Science Lebanon for adult training and continuous training
Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)Les diplômes de niveau III (bac+2) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 2 ans en dehors du domaine
+ 3 mois de stage dans la spécialitéLes diplômes de niveau II (bac+3/4) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 3 ans en dehors du domaine
+ un stage de 3 à 6 mois selon la spécialitéLes licencesParcours complet L1, L2, L3
3 ans d’expérience professionnelle dont 1 an dans le domaine validé par un rapport
d’activité. Si l’expérience professionnelle est en dehors de la spécialité : 3 ans + 6 mois de
stage dans la spécialitéParcours L3
1 an d’expérience professionnelle dans le domaine validé par un rapport d’activité.
Si l’expérience…