Life Long Learning for Lebanon

Portail informatique formation d'ingénieur Liban

Supports, informations et actualités informatique ISSAE Cnam Liban et centres du Cnam Liban

Société et technologie

Fondateur et activiste Free (libre) Open Source Software Lebanese Movement OSLM

mercredi 20 avril 2016

Procès Oracle - Google : les PDG des deux entreprises se donnent rendez-vous au tribunal Ne parvenant pas à trouver un accord après une discussion

Le 18 avril 2016, par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités

Oracle et Google devront finalement s’affronter une nouvelle fois devant les tribunaux pour régler leur conflit sur la violation des API Java dans Android.

À titre de rappel, Oracle a ouvert un procès contre Google il y a six ans de cela, estimant que le géant de Mountain View a utilisé des éléments de base de Java dans son système d’exploitation mobile sans autorisation. Oracle reproche à Google d’avoir copié dans Android « la structure, la séquence et l’organisation » de 37 API Java. La firme de Larry Ellison dénonce surtout l’opportunisme de Google, qui en voulant positionner Android comme leader du marché des OS mobiles, a choisi une voie plutôt facile. Pour prendre l’avantage sur les plateformes concurrentes, Google a construit son OS sur Java pour profiter des millions de développeurs qui étaient déjà familiers au langage, affirme Oracle. 

De son côté, Google a rejeté toute infraction, expliquant que les API ne devraient pas être protégées par le droit d’auteur parce qu'elles sont nécessaires pour écrire des programmes compatibles. La société estime par ailleurs que si les premières entreprises de technologie revendiquaient de tels droits, cela aurait certainement bloqué le développement de nombreuses technologies dont nous disposons aujourd’hui.

À la fin du mois de mars, alors que les deux parties préparaient leur prochaine confrontation, un expert en estimation des dommages et intérêts travaillant pour le compte d’Oracle a conclu que la firme de Mountain View devrait payer plus de 9 milliards de dollars US à son adversaire. Cette somme représente les dommages subis par Oracle (475 millions de dollars US) ainsi que les bénéfices réalisés par Google grâce à Android (8,8 milliards de dollars US). Google de son côté a rejeté catégoriquement cette estimation, notamment la totalité de la composante qui porte sur les bénéfices réalisés grâce à Android.

Si le prochain procès était prévu pour le mois de mai, les deux parties avaient l’occasion de régler le conflit à l’amiable avant une nouvelle comparution devant le tribunal. Après une discussion de six heures qui s’est tenue le vendredi dernier, les PDG Sundar Pichai de Google et Safra Catz d’Oracle ainsi que d’autres responsables des deux entreprises ne sont toujours pas parvenus à trouver un terrain d’entente. Les deux entreprises se donnent donc rendez-vous au tribunal le mois prochain pour tenter de régler le conflit.

Source : Business Insider