Accéder au contenu principal

Des logiciels libres pour l'Éducation

Source: https://aful.org/gdt/educ
L'Open Source Lebanese Movement a choisi de promouvoir les logiciels libres et les standards ouverts en raison de leur intérêt technique, économique et citoyen dans tous les secteurs de l'activité. En ce qui concerne l'Éducation, la mise en œuvre de systèmes d'exploitation libres de type Unix et d'applications sous licence libre présente de nombreux avantages :
  • Les logiciels libres sont très liés au monde de l'éducation dont ils sont souvent issus, et sont un composant majoritaire de l'Internet. Du point de vue de la pédagogie de l'enseignement de l'informatique, appelé à se développer, l'accès au code source des programmes et à la connaissance des interfaces et des représentations utilisées pour les données est une ressource inestimable.
  • Ces logiciels sont utilisés dans le monde industriel dans les contextes les plus exigeants, notamment en raison de leur fiabilité, de leur stabilité, et de leur résistance aux agressions intentionnelles ou accidentelles. En outre il ne sont victimes d'aucun virus connu.
  • Pour les systèmes d'exploitation, ils permettent une grande flexibilité d'usage et de maintenance : utilisateurs multiples et simultanés sur une même machine, utilisation indifférenciée des machines par tout utilisateur, gestion automatisée et gestion distante du parc de machines et du réseau.
  • Pour les logiciels d'application, la libre disposition des codes source permet de modifier les outils standard pour mieux les adapter à des usages pédagogiques particuliers.
  • Très populaires dans l'enseignement supérieur et la recherche, ces logiciels sont des outils privilégiés pour une bonne formation scientifique et technique à l'informatique. De compétences techniques doivent être maintenues et créées dans le pays, dans un contexte administratif comme plus largement dans le tissu économique du pays.
  • Les logiciels libres permettent à terme une baisse significative des coûts d'équipement et de maintenance des réseaux des établissements. Coût logiciel, bien sûr, mais également limitation du coût matériel car l'usage de logiciel libre permet d'augmenter la durée de vie de matériels anciens en les utilisant par exemple dans un contexte client/serveur.
  • Par ailleurs ces moyens financiers, utilisés différemment, permettent de financer du service à réelle valeur ajoutée, contrairement au paiement sans cesse renouvelé de redevances d'utilisation. L'argent public, mieux utilisé, se trouve ainsi réinjecté dans le tissu économique local.
  • L'utilisation de logiciels libres permet leur diffusion et leur usage par l'ensemble des élèves et personnels des établissements, évitant ainsi que l'usage de l'informatique n'introduise à l'École une nouvelle forme de discrimination par l'argent.
Outre leur usage fréquent dans l'enseignement supérieur, les logiciels libres ont fait leurs preuves en environnement scolaire (écoles, collèges, lycées, centres de formation) dans divers contextes et divers pays dont la France, l'Espagne, l'Allemagne, la Norvège, le Canada, les États-Unis... bien trop nombreux pour être tous cités

Posts les plus consultés de ce blog

Expérience professionnelle Cnam Liban informatique

Au Cnam Liban 1/3 des crédits environs sont attribués à l'expérience professionnelle, voici les conditions de validation de cette expérience:

Source : département informatique Cnam Liban , Computer Science Lebanon for adult training and continuous training
Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)Les diplômes de niveau III (bac+2) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 2 ans en dehors du domaine
+ 3 mois de stage dans la spécialitéLes diplômes de niveau II (bac+3/4) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 3 ans en dehors du domaine
+ un stage de 3 à 6 mois selon la spécialitéLes licencesParcours complet L1, L2, L3
3 ans d’expérience professionnelle dont 1 an dans le domaine validé par un rapport
d’activité. Si l’expérience professionnelle est en dehors de la spécialité : 3 ans + 6 mois de
stage dans la spécialitéParcours L3
1 an d’expérience professionnelle dans le domaine validé par un rapport d’activité.
Si l’expérience…

Le Travail collaboratif : un modèle économique pour la production

Avec l'avènement des logiciels libres et de l'"Open Source", mes auditeurs se demandent comment ou d'où provient ce mode de production? et comment pourrait-il être rentable?

Voici un extrait de wikipedia qui me semble être une bonne définition:

"Il ne faut pas confondre « travail collaboratif » et « travail coopératif » :
le travail coopératif est une coopération entre plusieurs personnes qui interagissent dans un but commun mais se partagent les tâches,le travail collaboratif se fait en collaboration du début à la fin sans division fixe des tâches. Il associe trois modalités d'organisation :il propose à tous et chacun, dans le projet, de s'inscrire dans un principe d'amélioration continue de chaque tâche et de l'ensemble du projet,il organise le travail en séquences de tâches parallèles (permettant un travail plus asynchrone),il fournit aux acteurs de chacune des tâches une information utile et facilement exploitable sur les autres tâches par…