Accéder au contenu principal

Le libre


Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l’utilisateur, et la possibilité de partage entre individus.

Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur. Les « licences copyleft » garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés. Les logiciels libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de « propriétaires » ou de « privateurs ».

La notion de logiciel libre est décrite pour la première fois pendant la première moitié des années 1980 parRichard Stallman qui l’a ensuite – avec d’autres – formalisée et popularisée avec le projet GNU et la Free Software Foundation (FSF). Depuis la fin des années 1990, le succès des logiciels libres, notamment de GNU/Linux, suscite un vif intérêt dans l’industrie informatique et les médias.

Le logiciel libre est souvent confondu avec :
les freewares (gratuiciels) : si la nature du logiciel libre facilite et encourage son partage, ce qui tend à le rendre gratuit, elle ne s’oppose pas pour autant à sa rentabilité principalement via des services associés. Les rémunérations sont liées par exemple aux travaux de création, de développement, de mise a disposition et de soutien technique.
l’open source. Le logiciel libre, selon son initiateur, est un mouvement social qui repose sur les principes de Liberté, Égalité, Fraternité ; Voir http://www.cofares.net/2014/11/la-cathedrale-et-le-bazar.html


Définition :

Un logiciel est libre selon la Free Software Foundation s’il confère à son utilisateur quatre libertés (numérotées de 0 à 3) :
la liberté d’exécuter le programme, pour tous les usages,
la liberté d’étudier le fonctionnement du programme et de l’adapter à ses besoins,
la liberté de redistribuer des copies du programme (ce qui implique la possibilité aussi bien de donner que de vendre des copies),
la liberté d’améliorer le programme et de distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté.

L’accès au code source est une condition d’exercice des libertés 1 et 3.

La FSF précise quelques points : ces libertés doivent être irrévocables ; possibilité d’en jouir sans devoir prévenir un tiers ; possibilité de redistribuer le programme sous toute forme, notamment compilée, éventuellement à la condition de rendre disponible le code source correspondant ; possibilité de fusionner des logiciels libres dont on n’est pas soi-même l’auteur. La FSF accepte des restrictions mineures quant à la façon dont un logiciel modifié doit être présenté lorsqu’il est redistribué.
>>> Source & suite sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciels_libres
>>> Plus d’info et liste non exhaustive sur : /dossiers/logiciel-libre/liste-de-logiciels-libres/

Posts les plus consultés de ce blog

Expérience professionnelle Cnam Liban informatique

Au Cnam Liban 1/3 des crédits environs sont attribués à l'expérience professionnelle, voici les conditions de validation de cette expérience:

Source : département informatique Cnam Liban , Computer Science Lebanon for adult training and continuous training
Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)Les diplômes de niveau III (bac+2) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 2 ans en dehors du domaine
+ 3 mois de stage dans la spécialitéLes diplômes de niveau II (bac+3/4) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 3 ans en dehors du domaine
+ un stage de 3 à 6 mois selon la spécialitéLes licencesParcours complet L1, L2, L3
3 ans d’expérience professionnelle dont 1 an dans le domaine validé par un rapport
d’activité. Si l’expérience professionnelle est en dehors de la spécialité : 3 ans + 6 mois de
stage dans la spécialitéParcours L3
1 an d’expérience professionnelle dans le domaine validé par un rapport d’activité.
Si l’expérience…

LTE IoT: Sequans Claims 'Big Lead' over Rivals

Sequans : With the promise of growth in the cellular IoT market, Sequans (Paris, France) is coming to Las Vegas this week to unveil what the company calls “the world’s first purpose-built Cat M1/NB1 chip” at CTIA’s Super Mobility Week.

Specifically designed for narrowband IoT applications by Release 13 of the 3GPP LTE standard, Cat M1 and Cat NB1 are expected to bring better coverage and a longer battery life to wearable devices, industrial monitors and low-data, sensor-driven IoT networks.

Category M1, also known as LTE-M and Cat M, delivers about 1 Megabit per second (Mbps) maximum in a 1.4 MHz channel. Category NB1, also previously known as NB-IoT, delivers about 40 kilobit per second (kbps) in a 200 kHz channel.
Full article : http://www.eetimes.com/document.asp?doc_id=1330407&cid=SM_ELE_EET_Edit&_mc=sm_eet_editor_junkoyoshida

Consigne Valeur C2 ISAE Cnam Liban informatique

Bonjour, (Vous recevez les mails???)

Voici un petit exemple de ce que chacun de vous pourrait faire pour le travail demandé
Dans le WIKI comme wikipedia avec le logiciel mediawiki,
1- Créer votre compte sur http://wiki.cofares.net/ 2- Créer votre page perso : la mienne par exemple http://wiki.cofares.net/index.php/Utilisateur:Pascalfares 3- Editer votre page et ajouter les liens vers vos autres pages (crées automatiquement) Aide http://wiki.cofares.net/index.php/Aide:Contents/fr 4- Espionner les page en cliquant sur Modifié (en haut vers la droite)
Ceci est un "micro exemple" de support du tutoriel demandé (conférence) http://wiki.cofares.net/index.php/Programmation:Chrome (réalisation d’extensions pour chrome)
Si le mediawiki ne vous convient pas vous pouvez utiliser tikiwiki http://libre.cofares.net/
Les 2 sont bien mais MediaWiki est plus robuste c'est la base de la plus grande encyclopédie en ligne http://www.wikipedia.org