Accéder au contenu principal

100% libre, distribition Linux. Par la FSF

Distributions GNU/Linux

Les distributions système libres GNU/Linux ne contiennent et ne proposent que des logiciels libres. Elles rejettent les applications non libres, les plateformes de développement non libres, les pilotes non libres, les « blobs » de micrologiciel [firmware] non libre et tout autre logiciel ou documentation non libre. Si par erreur elles en incluent, elles le retirent dès qu'elles s'en rendent compte.

Distributions GNU/Linux libres

Nous vous recommandons d'utiliser une distribution système GNU/Linux libre, une distribution qui ne contienne aucun logiciel privateur (aussi appelé « logiciel propriétaire »). De cette manière vous pouvez être sûr que vous n'installez pas de programme non libre. Voici notre liste de ces distributions :
Distributions GNU/Linux libres.
Toutes ces distributions existantes ont besoin de plus de développeurs. Par conséquent, si vous voulez faire une contribution efficace aux distributions GNU/Linux libres, nous vous suggérons de rejoindre le développement d'une distribution libre existante plutôt que démarrer une nouvelle distribution.

Comment rendre une distribution libre

Voici une liste des problèmes qui empêchent une distribution d'être considérée comme entièrement libre :
Recommandations pour les distributions systèmes libres.

Distributions courantes

Beaucoup de distributions GNU/Linux bien connues ne respectent pas nos recommandations. Vous pouvez découvrir ici les problèmes qu'elles présentent :
Pourquoi nous n'homologuons pas de nombreuses distributions GNU/Linux très connues.
Nous appelons les développeurs de ces distributions à en supprimer les parties non libres et à les rendre par conséquent totalement libres.

La liberté en option, ce n'est pas assez

Certaines distributions GNU/Linux donnent à l'utilisateur l'option d'installer uniquement du logiciel libre. Vous pouvez consulter :
Pourquoi proposer la liberté en option n'est pas suffisant.

Pourquoi est-ce important ?

Quand une distribution GNU/Linux contient du logiciel non libre, cela entraîne deux sortes de problèmes :
  • Si vous l'installez, il est possible que vous installiez et utilisiez du logiciel non libre.
  • Cela donne aux gens une idée fausse du but recherché.
Le premier est un problème direct : installer du logiciel non libre affecte les utilisateurs. Cependant, le second problème est le plus important parce qu'il affecte l'ensemble de la communauté.
Les développeurs de distributions non libres ne disent pas : « Nous vous présentons nos excuses pour la présence de composants non libres dans notre distribution. Nous ne savons pas ce qui nous a pris de les inclure. Nous espérons que pour la prochaine version nous garderons à l'esprit la liberté. » S'ils le faisaient, ils n'auraient pas une aussi mauvaise influence.
Au contraire, ils présentent généralement le logiciel non libre de leur distribution comme un aspect positif ; ils disent que leur but est d'offrir « la meilleure expérience utilisateur possible » ou quelque chose d'approchant, plutôt que la liberté. En d'autres termes, ils conduisent les gens à mettre la commodité au-dessus de la liberté ; leur travail va donc directement à l'encontre de notre campagne pour faire de la liberté l'objectif principal.
C'est parce que ces distributions ne donnent pas la liberté que nous ne les cautionnons pas. C'est parce qu'elles n'apprennent pas aux gens à donner de la valeur à la liberté que cette question nous inquiète beaucoup.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

le Conservatoire (Cnam) accueille le Forum science, recherche & société

Demain, le Conservatoire accueille le Forum science, recherche & société
Le jeudi 22 mai, le Conservatoire accueille la sixième édition du Forum science, recherche & société (SRS). Créé par le journal Le Monde et le magazine La Recherche en 2009, cet événement propose à un large public de venir à la rencontre du monde scientifique, pour découvrir, comprendre et échanger sur les recherches d’aujourd’hui, les découvertes de demain et toutes les technologies qui ont fait, peuplent ou détermineront notre quotidien.

À partir de 9 heures, et tout au long de la journée, des tables rondes, conférences, projections de documentaires, démonstrations de serious games... verront se succéder une cinquantaine d’intervenants chercheurs, philosophes, acteurs de la société civile et essayistes pour apporter l’éclairage des sciences et de la recherche sur des enjeux de société présents et à venir.

Des grilles de l’établissement à la salle des textiles, de la cour d’honneur à l’amphithéâtre Paul-Pai…

Expérience professionnelle Cnam Liban informatique

Au Cnam Liban 1/3 des crédits environs sont attribués à l'expérience professionnelle, voici les conditions de validation de cette expérience:

Source : département informatique Cnam Liban , Computer Science Lebanon for adult training and continuous training
Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)Les diplômes de niveau III (bac+2) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 2 ans en dehors du domaine
+ 3 mois de stage dans la spécialitéLes diplômes de niveau II (bac+3/4) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 3 ans en dehors du domaine
+ un stage de 3 à 6 mois selon la spécialitéLes licencesParcours complet L1, L2, L3
3 ans d’expérience professionnelle dont 1 an dans le domaine validé par un rapport
d’activité. Si l’expérience professionnelle est en dehors de la spécialité : 3 ans + 6 mois de
stage dans la spécialitéParcours L3
1 an d’expérience professionnelle dans le domaine validé par un rapport d’activité.
Si l’expérience…

Certificat de spécialisation Big Data à l'ISSAE Cnam Liban

Ce certificat offre la possibilité à des informaticiens, mathématiciens, statisticiens de suivre une formation professionnelle pluridisciplinaire pour acquérir les compétences propres à l'exercice du métier émergent de data scientist également appelé "analyste big data".
Alliant des compétences en mathématiques, statistique, informatique, visualisation de données ; il est capable de stocker, rechercher, capter, partager, interroger et donner du sens à d'énormes volumes d'informations: des données structurées et non structurées, produites en temps réel et provenant de sources diverses.
À l'ISSAE Cnam Liban un Certificat de spécialisation Analyste de données massives est proposé si vous êtes intéressé vous pouvez vous faire connaitre en remplissant ce formulaire : https://cnamliban.page.link/inscriptionDS

Ce certificat est disponible hors temps de travail, le soir ou le samedi.