Accéder au contenu principal

La Chine a affirmé, vendredi, que son volume d'échanges commerciaux avait dépassé pour la première fois les 4 000 milliards de dollars en 2013. Un record qui, d'après Pékin, permet au pays de détrôner les États-Unis.

Alors que les indices d'un ralentissement économique en Chine se multiplient, Pékin n'a pas manqué de souligner, vendredi 10 janvier, la bonne nouvelle. Pour la première fois, le volume des échanges commerciaux du pays a dépassé, en 2013, les 4 000 milliards de dollars, soit 2 944 milliards d'euros.
Ce montant, d'après les autorités chinoises, permettrait au géant asiatique de détrôner les États-Unis et ainsi devenir le nouveau roi du commerce international. La confirmation ou non interviendra la semaine prochaine lorsque Washingon publiera les données annuelles du commerce américain.
En attendant, Pékin a de quoi se réjouir. D'après les données officielles des douanes chinoises, les exportations ont grimpé, l'an dernier, de 7,9 %. Elles se sont établies à 2 210 milliards de dollars (1 627 milliards d'euros), soit l'équivalent de 80 % du PIB total de la France (2 032 milliards d'euros en 2012) ou près de 10 fois le PIB portugais.
Données fiables ?
Le niveau des importations, d'un montant de 1 950 milliards de dollars (1 435 milliards d'euros), permet à Pékin de récupérer un confortable excédent commercial de 260 milliards de dollars (191 milliards d'euros). Reste qu'en 2013, cet excédent n'a progressé que de 13 %, alors qu'en 2012, il avait bondi de 50 %.
Mais pour certains, ces données officielles doivent être prises avec des pincettes. Les entreprises exportatrices sont régulièrement soupçonnés de gonfler leurs chiffres. Pékin est d'ailleurs conscient du problème. En mai 2013, les autorités chinoises avaient ainsi annoncé qu'ils augmenteraient le nombre de contrôles des chiffres fournis et imposeraient des amendes plus lourdes en cas de falsification avérée.

Posts les plus consultés de ce blog

Youth Digital Skills Program 2018 - Shouf

Whether you are a student, employee or entrepreneur to be, register now in the free upcoming digital youth training sessions with #DOT and improve your digital skills.
Register here:
DOT (level1-2): goo.gl/7mP4gu
DOT level 3: goo.gl/huucsn

Level 1: - Module 1: Basic Hardware and Software
- Module 2: Microsoft Office
- Module 3: Internet, Cloud
Level 2: - Module 1: Business Canvas
- Module 2: Basic Graphics Manipulation
- Module 3: Basic Media Production Skills
- Module 4: Social Media
- Module 5: Introduction to web
- Module 6: Digital Skills and New Trends
Level 3 Module 1: Ideation
Module 2: Introduction to Coding & App Inventor
Module 3: Data and Market research
Module 4: Master loops and conditionals
Module 5: Prototype your app and finalize your business model
Module 6: Additional coding resources and create a logo and visuals for your app
Module 7: Plan your Code
Module 8: Trouble Shooting your app
Program details: - 6 weeks, 3 times a week, 3 hours each (54 hours)
- Transportation…

Expérience professionnelle Cnam Liban informatique

Au Cnam Liban 1/3 des crédits environs sont attribués à l'expérience professionnelle, voici les conditions de validation de cette expérience:

Source : département informatique Cnam Liban , Computer Science Lebanon for adult training and continuous training
Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)Les diplômes de niveau III (bac+2) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 2 ans en dehors du domaine
+ 3 mois de stage dans la spécialitéLes diplômes de niveau II (bac+3/4) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 3 ans en dehors du domaine
+ un stage de 3 à 6 mois selon la spécialitéLes licencesParcours complet L1, L2, L3
3 ans d’expérience professionnelle dont 1 an dans le domaine validé par un rapport
d’activité. Si l’expérience professionnelle est en dehors de la spécialité : 3 ans + 6 mois de
stage dans la spécialitéParcours L3
1 an d’expérience professionnelle dans le domaine validé par un rapport d’activité.
Si l’expérience…

Le Travail collaboratif : un modèle économique pour la production

Avec l'avènement des logiciels libres et de l'"Open Source", mes auditeurs se demandent comment ou d'où provient ce mode de production? et comment pourrait-il être rentable?

Voici un extrait de wikipedia qui me semble être une bonne définition:

"Il ne faut pas confondre « travail collaboratif » et « travail coopératif » :
le travail coopératif est une coopération entre plusieurs personnes qui interagissent dans un but commun mais se partagent les tâches,le travail collaboratif se fait en collaboration du début à la fin sans division fixe des tâches. Il associe trois modalités d'organisation :il propose à tous et chacun, dans le projet, de s'inscrire dans un principe d'amélioration continue de chaque tâche et de l'ensemble du projet,il organise le travail en séquences de tâches parallèles (permettant un travail plus asynchrone),il fournit aux acteurs de chacune des tâches une information utile et facilement exploitable sur les autres tâches par…