Accéder au contenu principal

La Chine a affirmé, vendredi, que son volume d'échanges commerciaux avait dépassé pour la première fois les 4 000 milliards de dollars en 2013. Un record qui, d'après Pékin, permet au pays de détrôner les États-Unis.

Alors que les indices d'un ralentissement économique en Chine se multiplient, Pékin n'a pas manqué de souligner, vendredi 10 janvier, la bonne nouvelle. Pour la première fois, le volume des échanges commerciaux du pays a dépassé, en 2013, les 4 000 milliards de dollars, soit 2 944 milliards d'euros.
Ce montant, d'après les autorités chinoises, permettrait au géant asiatique de détrôner les États-Unis et ainsi devenir le nouveau roi du commerce international. La confirmation ou non interviendra la semaine prochaine lorsque Washingon publiera les données annuelles du commerce américain.
En attendant, Pékin a de quoi se réjouir. D'après les données officielles des douanes chinoises, les exportations ont grimpé, l'an dernier, de 7,9 %. Elles se sont établies à 2 210 milliards de dollars (1 627 milliards d'euros), soit l'équivalent de 80 % du PIB total de la France (2 032 milliards d'euros en 2012) ou près de 10 fois le PIB portugais.
Données fiables ?
Le niveau des importations, d'un montant de 1 950 milliards de dollars (1 435 milliards d'euros), permet à Pékin de récupérer un confortable excédent commercial de 260 milliards de dollars (191 milliards d'euros). Reste qu'en 2013, cet excédent n'a progressé que de 13 %, alors qu'en 2012, il avait bondi de 50 %.
Mais pour certains, ces données officielles doivent être prises avec des pincettes. Les entreprises exportatrices sont régulièrement soupçonnés de gonfler leurs chiffres. Pékin est d'ailleurs conscient du problème. En mai 2013, les autorités chinoises avaient ainsi annoncé qu'ils augmenteraient le nombre de contrôles des chiffres fournis et imposeraient des amendes plus lourdes en cas de falsification avérée.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

le Conservatoire (Cnam) accueille le Forum science, recherche & société

Demain, le Conservatoire accueille le Forum science, recherche & société
Le jeudi 22 mai, le Conservatoire accueille la sixième édition du Forum science, recherche & société (SRS). Créé par le journal Le Monde et le magazine La Recherche en 2009, cet événement propose à un large public de venir à la rencontre du monde scientifique, pour découvrir, comprendre et échanger sur les recherches d’aujourd’hui, les découvertes de demain et toutes les technologies qui ont fait, peuplent ou détermineront notre quotidien.

À partir de 9 heures, et tout au long de la journée, des tables rondes, conférences, projections de documentaires, démonstrations de serious games... verront se succéder une cinquantaine d’intervenants chercheurs, philosophes, acteurs de la société civile et essayistes pour apporter l’éclairage des sciences et de la recherche sur des enjeux de société présents et à venir.

Des grilles de l’établissement à la salle des textiles, de la cour d’honneur à l’amphithéâtre Paul-Pai…

Certificat de spécialisation Big Data à l'ISSAE Cnam Liban

Ce certificat offre la possibilité à des informaticiens, mathématiciens, statisticiens de suivre une formation professionnelle pluridisciplinaire pour acquérir les compétences propres à l'exercice du métier émergent de data scientist également appelé "analyste big data".
Alliant des compétences en mathématiques, statistique, informatique, visualisation de données ; il est capable de stocker, rechercher, capter, partager, interroger et donner du sens à d'énormes volumes d'informations: des données structurées et non structurées, produites en temps réel et provenant de sources diverses.
À l'ISSAE Cnam Liban un Certificat de spécialisation Analyste de données massives est proposé si vous êtes intéressé vous pouvez vous faire connaitre en remplissant ce formulaire : https://cnamliban.page.link/inscriptionDS

Ce certificat est disponible hors temps de travail, le soir ou le samedi.

Expérience professionnelle Cnam Liban informatique

Au Cnam Liban 1/3 des crédits environs sont attribués à l'expérience professionnelle, voici les conditions de validation de cette expérience:

Source : département informatique Cnam Liban , Computer Science Lebanon for adult training and continuous training
Les titres du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)Les diplômes de niveau III (bac+2) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 2 ans en dehors du domaine
+ 3 mois de stage dans la spécialitéLes diplômes de niveau II (bac+3/4) :
2 ans d’expérience professionnelle dans le domaine ou 3 ans en dehors du domaine
+ un stage de 3 à 6 mois selon la spécialitéLes licencesParcours complet L1, L2, L3
3 ans d’expérience professionnelle dont 1 an dans le domaine validé par un rapport
d’activité. Si l’expérience professionnelle est en dehors de la spécialité : 3 ans + 6 mois de
stage dans la spécialitéParcours L3
1 an d’expérience professionnelle dans le domaine validé par un rapport d’activité.
Si l’expérience…