Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2014

Taux de visite par navigateur : Android browser vinqueur!!

Navigateur VisitesNouvelles visites (en %)Nouvelles visitesTaux de rebondPages/visiteDurée moy. de la visiteTaux de conversion par objectifObjectifs réalisésValeur de l'objectifwww (Taux de conversion – Objectif 1)www (Réalisations de l'objectif 1)www (Valeur de l'objectif 1)portail (Taux de conversion – Objectif 2)portail (Réalisations de l'objectif 2)portail (Valeur de l'objectif 2)VisitesNouvelles visitesRebondsPages vuesDurée de la visiteObjectifs réalisésValeur de l'objectifwww (Réalisations de l'objectif 1)www (Valeur de l'objectif 1)portail (Réalisations de l'objectif 2)portail (Valeur de l'objectif 2) 50 286 % du total:  100,00 %  (50 286) 50 286 % du total:  100,00 %  (50 286) 1.Android Browser13 999 27,84 %2.Chrome13 187 26,22 %3.Firefox

La Chine a affirmé, vendredi, que son volume d'échanges commerciaux avait dépassé pour la première fois les 4 000 milliards de dollars en 2013. Un record qui, d'après Pékin, permet au pays de détrôner les États-Unis.

Alors que les indices d'un ralentissement économique en Chine se multiplient, Pékin n'a pas manqué de souligner, vendredi 10 janvier, la bonne nouvelle. Pour la première fois, le volume des échanges commerciaux du pays a dépassé, en 2013, les 4 000 milliards de dollars, soit 2 944 milliards d'euros. Ce montant, d'après les autorités chinoises, permettrait au géant asiatique de détrôner les États-Unis et ainsi devenir le nouveau roi du commerce international. La confirmation ou non interviendra la semaine prochaine lorsque Washingon publiera les données annuelles du commerce américain. En attendant, Pékin a de quoi se réjouir. D'après les données officielles des douanes chinoises, les exportations ont grimpé, l'an dernier, de 7,9 %. Elles se sont établies à 2 210 milliards de dollars (1 627 milliards d'euros), soit l'équivalent de 80 % du PIB total de la France (2 032 milliards d'euros en 2012) ou près de 10 fois le PIB portugais. Données fiables ? L…