Life Long Learning for Lebanon

Portail informatique formation d'ingénieur Liban

Supports, informations et actualités informatique ISSAE Cnam Liban et centres du Cnam Liban

Société et technologie

Fondateur et activiste Free (libre) Open Source Software Lebanese Movement OSLM

jeudi 14 novembre 2013

GRÂCE À L'OPEN SOURCE, TWITTER ÉVITE LES INTERRUPTIONS DE SERVICE




Le réseau social a refondu son architecture en utilisant des outils open source afin d'être en mesure de répondre aux pics de trafic, indique Le Monde Informatique.
À sa création en 2006, Twitter utilisait la plate-forme monolithique Ruby on Rails. Or, en raison de la popularité croissante du site, des interruptions de service sont apparues lors de pics de trafic liés à des événements entraînant de nombreuses réactions. Pour information, Twitter traite en moyenne « environ 6 000 messages [par seconde], soit plus de 500 millions par jour et environ 3,5 milliards par semaine », rapporte Le Monde Informatique. Mais, selon les événements, des pics de trafic peuvent avoir lieu et le réseau doit alors parfois gérer plus de 100 000 messages par seconde.
Twitter a donc décidé d'investir dans de nouvelles infrastructures. Le réseau social a ainsi doublé sa Java Virtual Machine (JVM) afin de répartir la tâche de l'application monolithique sur différents services, dont l'un service sert uniquement à traiter les messages, a expliqué Chris Aniszczyk, responsable de l'informatique Open Source de Twitter, lors de la dernière conférence LinuxCon Europe en octobre dernier, rapporte Le Monde Informatique.
Par ailleurs, Twitter a choisi d'adopter différents outils open source afin d'améliorer ses performances, les outils open source constituant « les meilleurs logiciels » selon Chris Aniszczyk.
Le gestionnaire de cluster Apache Mesos « permet aux utilisateurs d'exécuter plusieurs processus sur la même machine ».
En outre, le réseau social s'est mis à utiliser Netty afin de « créer des serveurs de protocole très performants » ainsi que Scalding, « qui facilite l'écriture de tâches pour le big data », explique Le Monde Informatique.
Pour autant, le réseau social continue de s'appuyer sur le framework d'applications Ruby on Rails.
Chris Aniszczyk a également mis en avant la contribution de Twitter à la communauté open source via twitter.github.io, qui joue le rôle de bibliothèque pour une centaine de dépôts publics.